Mise en avant

Ouverture de la bourse aux livres des BTS !

Comme chaque année, l’association des parents d’élèves, vous propose dans le cadre de ses missions auprès des familles, « l’opération bourse aux livres » :
Reprise et vente des livres des BTS
Réduction du coût d’achat des livres
Manuels scolaires conformes à ceux demandés par l’établissement

Cliquez ici pour commander vos livres

Ouverture de la bourse aux livres des BTS

C Koi ton job ?

Pendant le mois de mars, l’Apel du collège La Sède à Tabes propose aux collégiens de rencontrer des parents et leurs métiers.

Trois quarts d’heure d’échange avec les collégiens autour des métiers du commerce… Les jeunes sont très intéressés par ce partage avec des papas et des mamans qui viennent témoigner de leur quotidien et partager la réalité de leur métier. C’est un bel échange qui permet aux jeunes de cheminer dans leur réflexion sur leur orientation.

Les ateliers de Noël

La préparation du marché de Noël a commencé à l’école du Pradeau à Tarbes. Les enfants prennent du plaisir à confectionner des objets en vu de les exposer sur le marché de Noël de l’école. Des parents bénévoles proposent aux enfants des ateliers manuels dans le temps de pause de midi. Un grand merci à eux !

Tombola 2019

Il y a eu de nombreux gagnants cette année ! Et les plus chanceux pourront dormir dans les célèbres cabanes perchées de Payolle, s’éclater au parc Walibi, ou tenter une évasion à l’escape-game de Juillan !

Nous tenons à remercier les enseignes suivantes pour les nombreux lots offerts :

CHÂTEAU DE MONTANER – CREDIT MUTUELLE – DUCRU – EDENYA – ESAT LANNEMEZAN – GROTTE DE BETHARAM – GROTTE DE GARGAS – GROUPAMA – LES BAINS DU ROCHER – LIBRAIRIE GRIBOUILLE – LUZEA – MAIRIE DE TARBES – NETTO – OFFICE DU TOURISME 65 – ORANGE BLEUE – SARL Rodolphe et Cathie – SENTIER AUX PIEDS NUS

Et les tickets gagnants sont …

Continuer la lecture de « Tombola 2019 »

Le numérique au service de l’apprentissage

Il y a un an, l’APEL finançait l’achat de tablettes pour les enseignantes du réseau d’aide de la DDEC. Grâce à ce matériel numérique, Fabienne Salles, enseignante spécialisée, intervient auprès de petits groupes d’enfants éprouvant des difficultés d’apprentissage. Faisons un bilan de l’intérêt de ce matériel !

Retour d’expérience avec Fabienne Salles.

Fabienne, il y a un an vous estimiez la mise en place des tablettes numériques prometteuse. Y a-t’il eu depuis quelques évolutions et quel est le bilan aujourd’hui ?
C’est un matériel souple, qui s’adapte à chaque enfant et professeur. Il permet un travail en individuel, en binôme ou avec tout le groupe, de manière interactive. Les tablettes me suivent partout car j’exerce dans 3 établissements, le matériel convient donc également à des petites écoles rurales. Notre époque est riche en applications, il y en a pour tous les besoins (graphisme, numération, lecture, syntaxe,). Et le support est ludique, beaucoup d’élèves le connaissent déjà. C’est extrêmement positif !

Les enfants adhèrent-ils rapidement ? Et avez-vous des retours de parents ?
Les enfants n’en parlent pas nécessairement aux parents mais pour leur part ils se jettent dessus, bien plus que sur des supports classiques. Le fonctionnement est de toute façon très intuitif. Cela m’aide moi d’abord d’un point de vue pédagogique car cela permet un travail très diversifié. On trouve tout ce dont on a besoin. Je regrette de ne pas l’avoir eu plus tôt.

Certains de nos parents d’élèves travaillent eux-mêmes dans d’autres établissements, peut-être intéressés par le dispositif. Quels premiers conseils leur donneriez-vous ?
Il existe plusieurs supports mais les tablettes apparaissent comme le meilleur choix, éventuellement à compléter avec des claviers. Les enseignants comme les élèves peuvent photographier les cours et toutes les démonstrations faites au tableau. Certaines applications proposent des fiches en traitement de texte, ce qui permet par exemple de faire des exercices à trous, ce qui encourage à la fois l’écrit et la lecture. Les applications sont à un prix modique voire parfois gratuites et facilement accessibles (par exemple sur les sites https://www.apple.com/fr/ios/app-store/ ou https://app-enfant.fr/).

Du Djembé au Pradeau

Depuis plusieurs années Didier Albert enseigne les percussions africaines sur le département, dans les écoles maternelles, primaires, de musique, les centres de loisirs… aussi bien pour les enfants que pour les adultes. Désormais il initie les enfants de l’école du Pradeau au Djembé, instrument typique des danses de l’Afrique de l’ouest depuis plusieurs siècles. L’APEL a financé les interventions pour les CP / CE1 / CE2.

Didier comment se déroule une séance avec les enfants ?
Nous commençons d’abord par l’échauffement des mains. Puis vient l’apprentissage d’un ou deux sons, en fonction de l’âge et du niveau des enfants. Ensuite viennent les rythmes de bases, puis des rythmes élaborés selon les niveaux. C’est une méthode d’apprentissage par imprégnation. En effet, nous utilisons le chant syllabique pour la mise en place des rythmes.

Qu’est-ce que cela leur apporte selon toi ? As-tu des retours par exemple de parents ?
Pour les plus petits cela apporte un repérage de la latéralité gauche-droite. Plus généralement cela améliore la concentration de chaque élève, l’écoute de son propre jeu ainsi que celui des autres. Enfin, il y a pour tous le bonheur de jouer de la musique ensemble ! Nous avons des retours très positifs des parents, plusieurs envisageant même l’achat d’un instrument.